Le blog d’AdmiNet

Accueil > Billets > Appel pour une e-democratie libre

Appel pour une e-democratie libre

mardi 27 septembre 2005

Pour une démocratie électronique libre

Par Pierre de La Coste

Le 28 septembre au forum mondial e-démocratie d’Issy-les-Moulineaux, sera lancé un appel mondial en faveur de l’utilisation des Logiciels Libres par les pouvoirs publics dans le cadre de la e-démocratie.

Le texte de cet appel sera signé par un certain nombre de personnalités et pourra être signé en ligne.

Je vous propose de débattre de ce texte et vous invite à le signer si vous y êtes favorable dans sa rédaction actuelle.

Appel pour le développement d’une démocratie électronique Libre.

Les logiciels libres s’imposent comme les alliés de la démocratie électronique.

Nous avons besoin de construire une e-gouvernance Libre.

Ne nous laissons pas confisquer les moyens et outils qui

nous permettent de participer à la vie de la Cité et faisons en sorte qu’ils soient accessibles à tous les Citoyens du Monde.

L’e-démocratie est en marche. Les Technologies de l’Information et de la communication bouleversent les rapports entre citoyens, élus et administrations.

Les premiers enjeux de cette révolution technologique portent sur les nouveaux services et usages qu’elle entraîne. C’est une formidable chance pour l’ensemble des citoyens du monde. Elle doit entrainer une meilleure relation entre élus et citoyens et permettre à la démocratie de se ré-inventer.

L’e-démocratie, comme la démocratie, porte en elle des exigences profondes : transparence, sécurité, contrôle par les citoyens, participation de tous sans exclusive à l’égard des plus démunis.

Ces exigences sont par nature celles des Logiciels Libres. L’ouverture de leur code-source donne à chacun l’accès aux secrets de fabrication de ces logiciels. Ces technologies ouvertes permettent aux Gouvernements de construire une e-démocratie de confiance et aux citoyens d’avoir une plus grande assurance du respect de leurs droits et de leurs libertés.

L’utilisation des Logiciels libres n’est pas une condition suffisante au développement de la e-démocratie, mais elle lui est nécessaire. Une plus grande implication des citoyens dans la vie publique grâce à ce nouveau moyen d’information, de débat et d’échanges politiques qu’est devenu Internet demeure un préalable indispensable.

Une « démocratie électronique » qui ne respecterait pas les grands principes de protection de la vie privée, d’anonymat, de confidentialité du vote, de liberté d’expression, ne serait pas une vraie démocratie et représenterait une régression. Ainsi, le recours à des solutions technologiques fermées détenues par quelques entreprises mondialisées pourrait menacer le fonctionnement des démocraties modernes en autorisant tous les abus possibles.

Pour éviter que cet espoir immense ne se transforme en cauchemar, et pour éviter une société injuste, confiscatoire, sécuritaire et figée, nous devons poser publiquement la question des moyens et des outils qui permettront de nous garantir contre ces risques. Nous devons réfléchir, aujourd’hui, à la manière d’assurer la sécurité et la transparence nécessaire aux échanges d’informations et aux votes en ligne, la neutralité des outils utilisés et finalement le contrôle citoyen de ces systèmes d’informations.

Nous demandons donc aux pouvoirs publics locaux et nationaux, à travers le monde, de prendre systématiquement en compte les Logiciels libres lors de tout développement informatique nouveau et de rendre toutes les procédures impliquant les libertés individuelles, les données personnelles ou le vote électronique compatibles avec les exigences des standards ouverts et des Logiciels libres.

Nous,

Elus,

Gouvernants,

Décideurs Publics,

Citoyens du Monde,

Affirmons notre volonté de construire une démocratie électronique Libre basée sur des outils, des formats de données et des protocoles libres et ouverts.


Voir en ligne : L’appel en ligne