Le blog d’AdmiNet

Accueil > Billets > Déclaration des 11èmes Rencontres d’Autrans

Déclaration des 11èmes Rencontres d’Autrans

dimanche 14 janvier 2007

Au nom des générations Internet À l’adresse des candidats aux élections présidentielles et législatives de 2007
Nous, réunis à Autrans, rappelons aux candidats que :

- Internet est en train de changer la société, notamment l’éducation, la santé et l’économie, à l’échelle planétaire
- Internet est à la fois le lieu de la prise de conscience des difficultés climatiques et écologiques et l’un des principaux vecteurs du développement mondial
- Pour que la France demeure au nombre des pays à la fois performants et démocratiques, des initiatives doivent être prises, plus précisément :

1- Les entreprises et l’économie de l’Internet

- Les compétences acquises par des démarches personnelles créatives sur Internet doivent être reconnues, validées et leurs utilisations encouragées
- La création d’entreprises tirant parti des opportunités économiques de l’Internet doit être encouragée, notamment au niveau des formations

2- Les informations d’utilité publique doivent être mises sur Internet en accès libre et gratuit, notamment :

- les informations techniques nécessaires aux créateurs d’entreprises, aux agriculteurs, aux artisans et aux particuliers, telles que les normes, les brevets, les mesures de qualité de l’eau et de l’air, les données sanitaires, les prévisions climatiques, les observations de l’écosystème, etc...
- le résultat des recherches effectuées sur fonds publics produites et cédées gratuitement, selon la tradition académique, par les chercheurs
- le contenu des enseignements publics, notamment la mise en ligne en libre accès des contenus des manuels utilisés dans les enseignements primaire, secondaire, professionnel et supérieur et la formation tout au long de la vie

3- Des logiciels libres pour un monde libre

- les administrations et l’enseignement doivent passer aux logiciels libres, seuls capables de garantir la sécurité, la fiabilité et l’indépendance, donc la démocratie
- la liberté de développer de tels logiciels doit être protégée, leur création soutenue dans le cadre de politiques publiques et leur usage par les entreprises encouragé

4- L’accès pour les jeunes

- Il faut mettre à disposition de chaque jeune, au moins dès l’âge de 10 ans, gratuitement, un ordinateur portable personnel
- Il faut généraliser l’accès au haut débit et faciliter son financement, y compris dans les banlieues, en zone rurale et en montagne
- Tout citoyen a le droit d’avoir une identité numérique, au moins sous forme d’une adresse électronique. Il doit pouvoir empêcher quiconque d’accéder aux données le concernant, notamment celles concernant sa santé et sa vie privée
- Tous les lieux d’enseignement doivent entraîner les apprenants à devenir, non plus seulement des récepteurs de connaissances, mais surtout des producteurs de contenus, dans le cadre d’une politique globale d’éducation citoyenne à Internet et aux autres médias

5- La culture Internet

- Pour nourrir la créativité de la population, il faut que l’accès à la culture par Internet soit libre et gratuit, sans pour autant priver les créateurs et artistes d’une juste rémunération. En particulier, la diffusion de contenus numérique par le “pair à pair” doit être autorisée, selon des schémas de type “licence globale” ou “mécénat global”.
- Une des expressions la plus forte de la nouvelle culture est celle des jeux. Il est essentiel de soutenir leur développement par des commandes publiques (jeux permettant l’acquisition de compétences et de connaissances) et de constituer un pôle de compétitivité sur les jeux
- Internet modifie les conditions de travail, ce qui nécessite l’aménagement des lois et règlements. Il est plus important pour le monde futur de favoriser le télétravail que de règlementer la durée du travail.

6- La démocratie participative

- Internet favorise le développement des associations, lesquelles expriment les prises de conscience de la population. Il est nécessaire qu’elles aient la pleine capacité juridique de lutter contre les abus, que ceux-ci soient le fait d’entreprises ou d’administrations, et qu’elles puissent obtenir la suppression effective des règles illégales, désuètes ou superflues.
- Internet facilite la conception par des groupes citoyens de projets d’intérêt public ou collectif. Ces initiatives doivent pouvoir s’exprimer légalement, comme celà se fait dans d’autres pays, par des votations d’initiative citoyenne, que ce soit au niveau communal, régional ou national. Il convient de réformer la constitution dans ce sens.

Autrans, le 14/01/07


Voir en ligne : Source : le blog d’Autrans