Le blog d’AdmiNet

Accueil > Billets > IC 2006 - 17e journées francophones d’Ingénierie des connaissances Nantes 28 (...)

IC 2006 - 17e journées francophones d’Ingénierie des connaissances Nantes 28 au 30 juin 2006

jeudi 1er juin 2006

Présentation

Placée sous l’égide du GRACQ (Groupe de Recherche en Acquisition des Connaissances), la conférence IC est un lieu d’échange et de réflexion de la communauté française sur les problématiques de l’Ingénierie des Connaissances. Organisée chaque année depuis 1997, elle se tiendra en 2006 dans le cadre de la Semaine De la Connaissance, à Nantes qui inclura plusieurs manifestations (conférences, journées, ateliers, …). L’ingénierie des connaissances propose des concepts, méthodes et techniques permettant de modéliser, de formaliser, d’acquérir des connaissances dans les organisations dans un but d’opérationnalisation, de structuration ou de gestion au sens large. L’ingénierie des connaissances trouve ses champs d’application dans les domaines où l’on veut modéliser les connaissances, les processus cognitifs, les processus de coopération et les savoir-faire d’un métier.

Du fait de son intérêt pour la connaissance en tant qu’objet à construire, à exprimer, à transmettre, à acquérir ou à exploiter, l’ingénierie des connaissances s’associe à de nombreuses disciplines :
- d’une part dans sa démarche d’ingénierie, l’IC mobilise les concepts et techniques de la représentation des connaissances, les méthodes d’analyse et de conception objet, différents types de raisonnement, par exemple le raisonnement à base de cas mais aussi différents types de raisonnements logiques. Elle peut s’utiliser dans de nombreux domaines comme l’ingénierie documentaire ou l’ingénierie éducative, la conception de systèmes d’information, etc. ;

- d’autre part dans sa démarche de modélisation des connaissances, l’IC doit se rapprocher de disciplines permettant de caractériser et décrire les connaissances d’un domaine et d’évaluer leur mise en œuvre dans les Systèmes à Base de Connaissances. La sociologie, la gestion, la linguistique ou l’ergonomie peuvent ainsi concourir à une démarche d’explicitation de ce que sont les connaissances dans un contexte humain et organisationnel.


Voir en ligne : IC 2006