Accueil > Billets > La France et la mondialisation rapport de Hubert Védrine au Président de la (...)

La France et la mondialisation rapport de Hubert Védrine au Président de la République

jeudi 4 octobre 2007

La France doit-elle repenser sa position face à la mondialisation ? Quel doit être son attitude globale, politique et économique, mais aussi plus spécifiquement vis-à-vis de sa politique étrangère, sa politique de défense et sa politique d’influence ? Quels sont les avantages et inconvénients du maintien ou de la modification de ces positions ? Qu’en est-il de ces questions à l’échelle de l’Union Européenne ? C’est à ces différentes questions que tente de répondre Hubert Védrine en réponse à la demande du Président de la République.

Dans la lettre qu’il m’a adressée le 2 juillet,
le Président de la République m’a demandé de réfléchir aux
changements de positionnement de la France et de l’Union
Européenne dans le monde globalisé, d’examiner
si la France, et l’Union Européenne, ne devraient pas
aujourd’hui défendre autrement leurs intérêts, promouvoir
autrement leurs valeurs, et de faire, à partir de cette
analyse, des propositions.

J’examine donc dans les pages ci-après si la France
doit, ou non, repenser sa position face à la mondialisation.

Je m’interrogerai sur son attitude globale, politique et
économique, mais aussi plus spécifiquement sur sa politique
étrangère, sa politique de défense et sa politique d’influence.

J’examinerai quels sont, à mon sens, les avantages et
inconvénients du maintien ou de la modification de ces
positions. Je me poserai les mêmes questions concernant
l’Union Européenne, car s’il ne nous revient pas de décider
seuls de son orientation, nous pouvons l’influencer
fortement.

Avant de rédiger ce rapport, j’ai relu l’essentiel de
ce qui a pu être écrit et proposé ces dernières années sur
cette question de la mondialisation par des politiques, des
parlementaires, des économistes, des analystes et experts
divers, des chefs d’entreprises, ainsi que les analyses
d’opinion qui s’y rattachent.

Hubert Védrine


Voir en ligne : Le rapport Védrine