Accueil > Billets > TIC 21 technologies de l’information et développement durable Valenciennes 3 (...)

TIC 21 technologies de l’information et développement durable Valenciennes 3 et 4 février 2005

vendredi 21 janvier 2005

TIC 21, la contribution des technologies de l’information au développement durable.

Forum international les 3 et 4 février 2004 à Valenciennes

- Quel est le rôle d’éducation et de formation au développement durable des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) ?
- Où en sommes-nous de la fracture numérique ?
- Quelle télévision pour demain, quels programmes en accord avec le développement durable ?
- Quel bilan écologique ? Existe-t-il une éco-conception des TIC ?
- Peut-on parler de gouvernance via les TIC ?
- Comment mettre en œuvre les réseaux ?
- Quels supports pour les réseaux militants ?
- Quels outils pour les entreprises et les collectivités ?
- Quelles perspectives pour le développement durable sur Internet ?

Autant de questions, autant de réponses, d’opinions et d’échanges d’idées qui émergeront au cours du Forum international TIC 21, les 3 et 4 février à Valenciennes. Pendant deux jours, des professionnels internationaux dresseront un état des lieux des technologies de l’information et de la communication. Ils définiront leurs stratégies, établiront leurs projets, mettront en œuvre leurs réseaux pour construire une société de l’information du développement durable.

Le XXIe siècle de la société de l’information et du développement durable se jouera en 2005

TIC21 est le lieu officiel d’élaboration de contributions pour la préparation des grands sommets internationaux qui préparent et décident de l’avenir : le Sommet mondial des villes et gouvernements locaux pour les TIC (Unitar) à Bilbao, du 9 au 11 novembre, et le Sommet mondial de la Société de l’Information (SMSI/Nations-Unies), du 16 au 18 novembre à Tunis.

Ce sera aussi l’occasion :

- de faire connaître les bases de données, applications informatiques et télématiques, matériels, méthodes, solutions d’initiation et de formation… existants ;
- d’aider à résoudre les problèmes technologiques et humains de compatibilité des systèmes ;
- de faire partager le savoir-faire des initiatives en place entre collectivités, entreprises, associations, médias…


Voir en ligne : Programme complet et inscriptions

Messages

  • La plupart des informations et des connaissances sont accessibles depuis toutes les régions du monde. C’est une première dans l’histoire de l’humanité. La planète informatique comme la “planète CNN” nous ont permis cet accès. Le partage des savoirs et des pouvoirs, vient renforcer la communauté citoyenne. Mais sans formation et sans maîtrise des contenus, quel rôle peut-elle jouer dans les arbitrages et la prise de décision collective ?
    Les interrogations sont encore nombreuses. Elles méritent à la fois réflexion et signal politique déterminé. C’est l’objet du forum international “TIC 21 - technologies de l’information et développement durable”. Il se tiendra à Valenciennes les 3 et 4 Février 2005, sous l’égide des Nations Unies, de la Commission européenne, de l’Agence européenne de l’environnement, de la DATAR, du Ministère français de l’Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale , de l’ADEME...

    En quoi les TIC peuvent-elles contribuer au développement durable ?

    Depuis une vingtaine d’années, le développement durable s’est donné ses propres objectifs dans le cadre de la Déclaration de Johannesburg, des Objectifs du Millénaire, de la Décennie pour l’éducation au développement durable, Stratégie européenne de développement durable.
    Cet univers a évolué très vite. Il avait besoin de diffuser les nouvelles approches, de confronter et légitimer les compétences, de construire les réseaux d’analyse et d’action, de promouvoir les initiatives... Il s’est appuyé naturellement sur les technologies de l’information et de la communication.
    À tel point, que l’intime relation entre développement durable et TIC, est devenue sous le terme de “bonne ou mauvaise gouvernance”, une manière de poursuivre l’écriture de la nouvelle démocratie mondiale, codifiée par la récente Convention d’Aarhus qui reconnaît que ni les institutions, ni le marché ne suffiront à ancrer le développement durable, si les citoyens ne construisent collectivement les choix qui déterminent leur avenir.

    À l’échelle locale, émergent les initiatives : forums Internet et télévisions locales, participation aux décisions publiques, transparence de l’action des élus... Elles montrent les voies d’une citoyenneté active. Le village retrouve l’agora.
    À l’échelle de la planète, la mondialisation engendre de nouveaux échanges, d’autres systèmes économiques, des mutations techniques et scientifiques, de nouveaux équilibres diplomatiques.
    Sans y avoir été formés, nous sommes devenus des citoyens du monde. Nous entendons avoir notre mot à dire sur son organisation future, et donc, sur le bon usage des TIC.
    De même, le développement durable interroge la société de l’information en création, réclamant plus de responsabilisation sociale, plus de déontologie, apportant une réflexion en amont sur les choix de progrès de demain, sur les impacts sanitaires et écologiques des technologies de l’information et développement durable (déchets, énergie…).

    Introduites par Serge Lepeltier, ministre de l’Ecologie et du développement durable et clôturées par Jean-Louis Borloo, ministre de l’Emploi, du travail et de la cohésion sociale, ces rencontres contribueront à l’avancée d’une société de l’information pour le développement durable ..

    Etape officielle du Sommet Mondial de la Société de l’Information des Nations Unies,TIC 21 s’adresse à toutes les organisations, publiques, privées, associatives, acteurs de démarches de développement durable. Une centaine d’intervenants de plus de vingt pays y témoigneront de leurs analyses et de leurs initiatives. De nombreux experts éclaireront les choix des gestionnaires de l’information.

    Nous vous attendons à Valenciennes, les 3 et 4 février à Valenciennes.

    Gilles Berhault
    Président
    ACIDD

    Michel Giran
    Fondateur
    ADOME

    Anne-Marie Sacquet
    Directrice générale
    Comité 21

    Voir en ligne : La plupart des informations et des connaissances sont accessibles depuis toutes les régions du monde. C’est une première dans l’histoire de l’humanité.