Le blog d’AdmiNet

Accueil > Economie immatérielle > De retour d’Online 2007 : Web 2.0 et dématérialisation, des valeurs en (...)

De retour d’Online 2007 : Web 2.0 et dématérialisation, des valeurs en hausse

dimanche 18 mars 2007, par Gilles Saulière

Mes impressions à l’issue du salon Online 2007, au CNIT de Paris La Défense : deux choses sont claires : le Web 2.0 a acquis ses lettres de noblesse et la dématérialisation bat son plein, sans ou même désormais, avec Web 2.0

Un salon plus resserré qu’il y a quelques années, moins de visiteurs, mais 50% des visiteurs viennent avec un projet ou un but précis.
Donc, bravo aux organisateurs :)

Un mot sur TiViPRO : Nous avions, avec Imaterialis, choisi d’être présent sur Online 2007 sur le stand de TiViPRO et à titre de Sponsor Gold.

En effet, j’observe avec attention toutes les initiatives et innovations qu’apportent sans cesse la communauté très active de la sphère Web 2.0. Or, l’initiative des fondateurs de TiViPRO m’est apparue comme excellente et, même si cela n’apparait pas comme évident à première vue, tout à fait en rapport avec la dématérialisation et l’instauration d’un monde électronique de confiance. Pourquoi ? TiViPRO permet aux entreprises (et autres) de maîtriser leur image et leur vidéo-communication, sur un portail professionnel. Cela va dans le sens d’une authentification de la source d’information et donc, concourt au renforcement de la confiance. Simple et efficace, non ?

Une constatation d’importance cette année : les services bancaires, financiers, les services d’assurance, de crédit, principalement le crédit à la consommation, ont cette fois, franchi largement 2 paliers importants :

- Celui du recours à la signature électronique pour la formalisation électronique des engagements. C’est une bonne nouvelle, cela démontre enfin que, contrairement à ce qui nous a été seriné pendant des années, la signature électronique, ce n’est pas obligatoirement compliqué, lourd à déployer, impossible à utiliser pour les gens. Il suffit de la mettre en oeuvre avec sérieux et en fonction du besoin à couvrir.

- Celui du recours à l’archivage probatoire : les banques commencent à le proposer à leur clients particuliers, sous la forme d’un coffre-fort numérique et ces derniers l’adoptent sans effort ! C’est un très bon augure pour ce marché de l’archivage probatoire (nous préférons ce terme de probatoire à celui d’archivage légal , fréquemment utilisé et bien présomptueux... A moins que ce soit pour rappeler que ce n’est pas de l’archivage probatoire, ce n’es pas illégal !)

2007 s’annonce bien comme l’année du virage de la dématérialisation. Une année à suivre...


Voir en ligne : Les conférences de Online 2007