Le blog d’AdmiNet

Accueil > Billets > Grenelle de l’environnement - L’AFTT regrette l’absence de dispostions (...)

Grenelle de l’environnement - L’AFTT regrette l’absence de dispostions concernant le télétravail

jeudi 27 septembre 2007, par Le blog d’AdmiNet

L’Association Française du Télétravail et des Téléactivités (AFTT) vient de prendre connaissance des propositions des groupes de travail du Grenelle de l’Environnement.

Or dans ces rapports, à aucun endroit, il n’est mentionné le recours au télétravail pour réduire les transports quotidiens (domicile - travail) de millions de salariés du secteur privé comme du secteur public.

Alors que dans tous les pays du monde : USA, Canada, Japon, Pays Bas, Grande Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne, etc...les pouvoirs publics ont mis en avant le télétravail comme l’une des actions les plus significatives pour réduire les émissions de CO2, la France déjà bonne dernière en matière de télétravail salarié avec mois de 2% affiche publiquement sa cécité sur le sujet. Rappelons qu’aux Etats Unis, plus de 40% de la population active exerce en télétravail, qu’au Pays Bas les télétravailleurs sont plus de 25%, qu’en Allemagne et en Grande Bretagne plus de 13%, etc..

L’AFTT entend en conséquence alerter une nouvelle fois les pouvoirs publics et la population que l’on peut vivre et travailler différemment à condition d’un véritable changement de mentalité qui ne se fait toujours pas dans ce pays et le Grenelle de l’Environnement démontre que c’est au niveau le plus haut qu’il doit s’opérer.

A force de ne pas considérer le télétravail comme une opportunité pouvant répondre à la réduction des gaz à effet de serre, comme à bien d’autres problématiques actuelles, la France continue de se réfugier dans la rigidité, les mécanismes établis et les grands discours en passant à côté de l’essentiel : le travail des hommes au quotidien dans la combinaison productive à reconsidérer.

Voir en ligne :http://www.aftt.asso.fr