Le blog d’AdmiNet

Accueil > La librairie > Le pari de la décroissance

Le pari de la décroissance

de Serge Latouche

vendredi 24 novembre 2006, par Le blog d’AdmiNet

Présentation de l’éditeur

Le terme " décroissance " sonne comme un défi ou une provocation, même si nous savons bien qu’une croissance infinie est incompatible avec une planète finie. L’objet de cet ouvrage est de montrer que si un changement radical est une nécessité absolue, le choix volontaire d’une société de décroissance est un pari qui vaut la peine d’être tenté pour éviter un recul brutal et dramatique. Il s’agit donc d’une proposition nécessaire pour rouvrir l’espace de l’inventivité et de la créativité de l’imaginaire bloqué par le totalitarisme économiciste, développementiste et progressiste. Bien évidemment, elle ne vise pas au renversement caricatural qui consisterait à prôner la décroissance pour la décroissance. Celle-ci n’est envisageable que dans une " société de décroissance ", c’est-à-dire dans le cadre d’un système reposant sur une autre logique. Reste le plus difficile : comment construire une société soutenable, y compris au Sud ? Il faut en expliciter les diverses étapes : changer de valeurs et de concepts, changer de structures, relocaliser l’économie et la vie, revoir nos modes d’usage des produits, répondre au défi spécifique des pays du Sud. Enfin, il faut assurer la transition de notre société de croissance à la société de décroissance par les mesures appropriées. La décroissance est un enjeu politique, et il est d’ores et déjà certain qu’elle ne sera pas absente du débat électoral de 2007.

Biographie de l’auteur

Serge Latouche est diplômé en sciences politiques, philosophie et sciences économiques. Professeur émérite de l’université Paris-Sud (Orsay), il est spécialiste des rapports économiques et culturels Nord-Sud et de l’épistémologie des sciences sociales. Parmi ses principaux ouvrages publiés : L’Autre Afrique : entre don et marché (Alain Michel, 1998), La Déraison de la raison économique (Alain Michel, 2001), Justice sans limites (Fayard, 2003), Décoloniser l’imaginaire (Parangon, 2003), Survivre au développement (Mille et une nuits, 2004), L’invention de l’économie (Alain Michel, 2005).


Pour commander l’ouvrage


Voir en ligne : http://www.amazon.fr/exec/obidos/AS...