Accueil > La librairie du fonctionnaire, du citoyen et du service public > Les Français face aux inégalités et à la justice sociale

Les Français face aux inégalités et à la justice sociale

de Michel Forsé, Olivier Galland

Pour commander Les Français face aux inégalités et à la justice sociale, cliquez ici

Les Français face aux inégalités et à la justice sociale sous la direction de Michel Forsé, Olivier Galland

Il ne manque pas de Cassandres pour l’annoncer, le « vivre ensemble » ne saurait plus résister bien longtemps à la rancœur provoquée par la croissance des privilèges d’un tout petit nombre, le déclassement des couches moyennes, la montée de la grande pauvreté… Il ne manque pas non plus de moralistes pour déplorer l’égoïsme généralisé, l’individualisme roi, les corporatismes, les logiques de castes, l’oubli des idéaux républicains ou la perte de civisme.

Il peut y avoir du vrai dans tout cela, mais la vérité de notre société n’est pas là et les Français n’ont pas basculé d’un bloc dans le désespoir social ou le cynisme désabusé. Leurs appréciations restent étonnamment fines et équilibrées, ouvertes à des solutions raisonnables plutôt que démagogiques.

C’est ce qui ressort manifestement de cette grande enquête, récemment réalisée, sur la perception qu’ont les Français des différents types d’inégalités et sur leurs sentiments à l’égard de la justice sociale.
Que rejettent-ils absolument, que tolèrent-ils, vers quels aménagements ou compromis tendent-ils ? Ce livre dresse le portrait moral d’un peuple pour lequel la triade républicaine – liberté, égalité, fraternité – garde toute sa valeur, pourvu qu’on sache la décliner avec les nuances et la sagesse qui conviennent.

Les enquêtes centrées sur les inégalités sont relativement nombreuses en France comme à l’étranger. En revanche, aussi curieux que cela puisse paraître, il n’y a tout simplement pas de données représentatives disponibles provenant de sondages centrés sur la justice sociale. Il existe certes plusieurs enquêtes posant à l’occasion d’une interrogation sur un autre sujet un petit nombre de questions ayant trait à la justice, mais il n’y en a pas qui en font leur sujet principal d’investigation. La justice sociale n’est pas, il est vrai, un sujet qui fait l’objet d’une tradition d’études en sociologie et,
de fait, ce sont plutôt à présent des disciplines connexes qui s’en sont largement emparées. Les philosophes ont multiplié, jusqu’à remplir des rayons entiers de bibliothèques, les débats autour de la justice, notamment depuis la parution du livre de John Rawls en 1971. Les psychosociologues ont mené des expérimentations très nombreuses sur cette question depuis à présent plusieurs décennies. Les économistes (les données bibliométriques le prouvent) y consacrent un nombre de plus en plus important d’études, notamment depuis que les travaux d’Amartya Sen (1992) ont trouvé un écho mondial. Les sociologues ne sont pourtant pas désarmés sur le plan théorique puisqu’au moment même de la fondation de leur discipline, un Durkheim (1893) par exemple considérait que la justice sociale était au cœur de ce qui pouvait assurer la cohésion d’une société moderne (dans son vocabulaire il parlait de solidarité « organique »). Il n’empêche que l’on continue souvent aujourd’hui d’aborder la question du « lien social », comme on dit à présent, sans même que la question de la justice ne soit soulevée. Les inégalités sont disséquées avec minutie, mais le lien empirique avec la justice est absent. Cet ouvrage a pour ambition de contribuer à combler cette lacune.

Les Français face aux inégalités et à la justice sociale sous la direction de Michel Forsé, Olivier Galland

Broché : 288 pages

Editeur : Armand Colin

Collection : Sociétales

ISBN-10 : 2200259182

ISBN-13 : 9782200259181


Voir en ligne : http://www.amazon.fr/exec/obidos/AS...