Le blog d’AdmiNet

Accueil > La librairie > Netbrain Planète Numérique Les batailles des Nations Savantes

Netbrain Planète Numérique Les batailles des Nations Savantes

de Denis C. Ettighoffer

samedi 26 janvier 2008, par Le blog d’AdmiNet

« Quelle sera la première puissance économique mondiale
dans la prochaine décennie ? La Chine, l’Inde ?

Erreur : c’est Netbrain ; c’est Internet, réseau des réseaux,
qui crée le plus de richesses, le plus d’emplois, le plus
d’entreprises, le plus de valeur ajoutée … et de loin ! »
Denis C. Ettighoffer nous propulse sur Netbrain, planète
numérique et virtuelle aux composantes étonnantes,
championne toutes catégories de la croissance où la
matière grise et les idées sont les moteurs de la compétition
économique.

Au cours de ce voyage prospectif, Denis C. Ettighoffer
dresse un panorama passionnant et foisonnant des impacts
des technologies de l’information et de la communication
sur l’économie, les entreprises et nos sociétés.

Netbrain, c’est la prophétie annoncée d’une bataille pour
s’emparer des connaissances, des innovations et des
savoirs, conditions clés de l’émergence d’une économie
coopérative et éco-efficiente soumise aux effets du low cost.
25 ans après L’Entreprise virtuelle, Denis C. Ettighoffer se
demande comment, parmi les autres nations savantes, la
France est armée pour ces batailles qui ne seront pas moins
âpres que les guerres de conquête des siècles passés.
Netbrain, Planète numérique, un ouvrage incontournable
sur les évolutions de l’économie du savoir dans nos sociétés.


Plus de quatre ans de travail, plus de 50 000 documents lus et traités, Netbrain, les Batailles des Nations Savantes, m’a donné du fil à retordre ! J’y aborde, dans la suite de mon essai l’« l’Entreprise Virtuelle » (1992) , l’impact des réseaux sur l’économie des connaissances et les enjeux nouveaux que cela pose à la France. Au départ, l’idée était de poursuivre mes analyses qui, parties des deux premiers dons des organisations virtuelles, l’ubiquité ou la déspécialisation des lieux de travail, l’omniprésence ou la dérégulation des temps qui ont fait l’objet de mes précédents ouvrages attaquaient le don de l’omniscience (ou la capacité à puiser dans tous les savoirs du monde). L’affaire n’a pas été simple. Fallait-il reculer au fur et à mesure que je décodais la complexité des problèmes de l’économie des savoirs ? Sur le rôle que jouent les réseaux savants dans la libération des échanges des connaissances, marchands ou non ? Fallait-il passer sous silence le fait qu’Internet favorise une pandémie de l’économie « low cost » qui renforce encore l’intensité concurrentielle sur les prix au détriment de nos emplois ? Fallait-il ignorer que la substitution progressive des biens tangibles par des biens numériques influence profondément nos modèles économiques ? Devais-je contourner, sans y prêter attention, un espace virtuel où l’on échange économiquement des savoirs indispensables au progrès et à l’émancipation des sociétés et des hommes ?
Entrer dans ce monde numérique, c’est explorer les nouvelles formes de création de valeur, c’est s’interroger sur notre patrimoine intellectuel et les façons à la fois de le valoriser et de le protéger. C’est aussi analyser les nouveaux enjeux posés par la compétition entre nations pour s’emparer des ressources de matière grise et des réseaux savants nécessaires à l’économie des savoirs. Cette compétition ne sera pas moins âpre que celle que nous avons connue pour l’appropriation de matières premières ou la conquête de territoires. Autant dire que j’ai pris mon temps pour identifier les enjeux clés d’une guerre économique qui ne dit pas son nom et pour répondre à des questions, parfois très complexes. A une époque où l’on lit « digest », où l’on « surfe » sur quelques pages pour s’informer superficiellement, j’ai longuement hésité à entrer dans l’analyse de fond des caractéristiques d’une économie des idées et des connaissances à bien des égards perturbantes. Ce qui m’a décidé en fin de compte, c’est l’importance de montrer et de démontrer les interdépendances complexes d’évènements affectant profondément – au point de remettre en cause le rôle de la monnaie et de la gestion des territoires traditionnels - de multiples écosystèmes socio-économiques. Avec pour résultat un livre dense où chaque chapitre illustre une facette des enjeux auxquels devront faire face les nations modernes, les nations savantes.

Denis Ettighoffer.


Pour commander l’ouvrage


Voir en ligne : http://www.amazon.fr/exec/obidos/AS...