Le blog d’AdmiNet

Accueil > La librairie > Pelures d’oignon

Pelures d’oignon

de Günter Grass

jeudi 11 octobre 2007, par Le blog d’AdmiNet

À quatre-vingts ans, Günter Grass se souvient. Métaphore du souvenir : l’oignon - notre
passé, notre expérience, tout ce qui définit notre personnalité -, dont on ôte les pelures
une à une en cherchant en vain le coeur, n’est autre que cette accumulation de strates plus
ou moins denses, plus ou moins fiables. Le récit débute à Dantzig en 1939 avec l’entrée en
guerre et la perte de l’innocence. Il s’achève à Paris en 1959 avec la publication du Tambour
et la consécration littéraire. À savoir les épisodes les plus marquants d’une autobiographie
et la genèse d’une oeuvre : enfance dans un milieu étriqué, guerre d’un adolescent endoctriné,
survie dans les ruines, affirmation d’une vocation, trois faims qui ponctuent ces années
d’apprentissage : la nourriture, l’amour charnel, l’art.

En révélant, avant même la publication
du livre en Allemagne, qu’il avait à dix-sept ans servi sous l’uniforme SS dans les derniers
mois de la guerre, l’écrivain, qui n’a cessé de confronter son pays aux horreurs de son Histoire,
a déchaîné une tempête médiatique. Les lecteurs français ont enfin la possibilité de replacer
la controverse dans le contexte de son récit intime : une chronologie tâtonnante, En
crabe, où alternent l’émotion, le grotesque, la gravité, tantôt dans la plus belle écriture
classique, tantôt dans l’argot et le populaire. On l’aura compris : cet ouvrage est primordial
pour entrer dans l’oeuvre d’un maître de la langue allemande, en donner les clefs.

Né en 1927 à Dantzig, Günter Grass étudie la peinture et la sculpture avant de se tourner vers la
littérature. Le Tambour, traduit dans le monde entier, lui assure une fulgurante renommée. Günter
Grass a reçu le prix Nobel de littérature en 1999.


Pour commander l’ouvrage


Voir en ligne : http://www.amazon.fr/exec/obidos/AS...