Sélectionner une page

Tous les territoires ont été lourdement affectés par le premier confinement lié à l’épidémie de la Covid-19 au printemps 2020 : chute inédite du chiffre d’affaires, suspension d’activité pour un tiers des sociétés pendant deux mois, baisse générale de la demande française et étrangère, difficultés logistiques et d’approvisionnement, recours massif au chômage partiel.

L’Île-de-France se singularise : le recul de l’activité y est supérieur (– 19 % contre – 15 % dans le reste de la France), les sociétés y sont restées fermées plus longtemps (+ 10 jours en moyenne), la mise en veille des échanges internationaux y a été plus sensible et le recours au télétravail s’y est davantage répandu (24 % contre 12 %).